Visitez guidée Château Messilhac Cantal Aveyron

Visitez le Château de Messilhac dans le Cantal

Comme se déroule la visite guidée du Château de Messilhac ?

Durant une heure environ, vous découvrirez les beautés et les charmes de Messilhac grâce à quelques pièces qui racontent l'histoire de ce monument.

La façade évidemment, témoignage unique de l'architecture de la Renaissance française en Auvergne avec ses sculptures représentant des personnages historiques ainsi que des allégories.
Puis ce sera la découverte du grand escalier datant lui aussi de la Renaissance avec ses deux premiers paliers soutenus par des ogives gothiques et  de la cuisine auvergnate avec son grand cantou,  illustration de la vie au Moyen Age dans cette grande maison.

Au premier étage vous trouverez le grand salon avec son imposante cheminée qui fut la pièce seigneuriale, puis l'ancienne chambre du seigneur dans le donjon Ouest.

Au second étage, la chambre de la Reine, qui selon la tradition fut celle de la Reine Margot quand, venant de Carlat où elle résidait, elle rendait visite à Marguerite de Saunhac, maîtresse des lieux à la fin du seizième siècle et femme de Raymond Capt de Rastinhac alors gouverneur de la Haute Auvergne et chef du parti royaliste dans  la région.

Enfin vous terminerez par la salle des gardes, située au cœur du château, qui relie les deux donjons et déploie sa charpente en châtaignier datant également du seizième siècle et par l'oratoire au sommet du donjon Ouest qui fut un temps la chapelle de Messilhac.


INFOS PRATIQUES

Du 15 juin au 31 août
Tous les jours
Visite à 15h - 16h - 17h
(la visite dure 1h)


Tarifs
Adulte : 7 €

Enfant de 10 à 16 ans : 5 €
Enfant - 10 ans : gratuit

Pour les groupes : 
Sur demande de juin à octobre
À partir de 10 personnes : 5 €

Visite le reste de l'année
Sur rendez-vous


Vous lirez en fin de visite une devise fameuse inspirée par le pèlerinage de Compostelle dont l'une des routes passait non loin de Messilhac :

"Qui vient céans et rien ne porte soit diligent passer la porte car notre état ne peut porter qui vient céans sans rien porter. "